Nombre total de pages vues

dimanche 16 octobre 2016

Chapis de voyage...

Suite de mes pet-créations avec ce coussin de voyage pour chien ou pour chat.
J'ai utilisé une grande couette achetée à bas prix chez Ikea. J'ai découpé des morceaux de 60 X 44 cm pour utiliser au max ma couette. Aucune chute !

Couette légère chez Ikea.

J'ai mis deux morceaux l'un sur l'autre et j'ai tout surfilé à la machine pour faire un coussin.


On coupe des morceaux de 60X44 cm.
Le coussin réalisé en couette Ikea. Attention, ne pas repasser... ça colle au fer !

La housse possède un appliqué os pour les chiens ou tête de chat pour les félins; sur le côté polaire. De l'autre côté, deux tissus posés en quinconce et fermés avec des pressions Kam.

L'endroit en polaire avec motif appliqué.

 J'ai ajouté deux lanières d'un côté, des pressions encore et une poignée.

L'envers fermé par les pressions Kam.
La conception des lanières.
Les lanières sont insérées entre le côté endroit de la polaire et le côté endroit des tissus.
Ensuite on pique tout autour et on retourne grâce à la fente du dos.

Et voilà votre tapis de voyage.

On roule le chapis (merci Nathalie pour le nom !) et vous pouvez mettre votre petit rouleau dans vos valises. Pratique aussi en voiture pour éviter les poils sur les sièges !
 






Cherchez l'intruse.

Modèle "fille".




Et comme toutes mes créations, le tapis est entièrement lavable en machine, j'ai testé à 40°C, programme coton puis sèche-linge. ça n'a pas bougé.
On peut repasser sur le côté tissu, attention le fer marque sur la polaire.
Enlever aussi le coussin intérieur pour le repassage. Test réalisé : le revêtement de la couette ne supporte pas le chaud et colle à la semelle : un de foutu !

jeudi 22 septembre 2016

C'est le pied... Téflon

Je couds beaucoup de coton enduit. Et certains, plus glissants que d'autres me donnaient du fil à retordre.
J'avais trouvé des astuces : poser du masking-tape le long de la couture, coudre uniquement sur l'envers mais de temps en temps, pour faire de jolies finitions, faut bien passer sur le devant.
Des amies m'avaient parlé du pied Téflon, j'ai vu sur les différents blogs que certaines l'utilisaient avec bonheur.
Dans le lot de pieds qui m'avait été offert avec ma machine à coudre, j'avais bien un pied Téflon mais rien à faire, cet idiot accrochait, collait au plastique et plissait mon tissu. Voir ci-dessous, une trousse qui a fini à la poubelle...

ça plisse...
 J'ai discuté la semaine dernière avec Madame Bobines et pelotes à Caen. Vendeuse de machines Janome, je lui ai demandé un pied de la marque. 27 €, c'est pas donné mais O miracle, le pied glisse avec merveille sur l'enduit et pour tester, j'ai choisi un bel enduit de Petit Pan, brillant à souhait et ça marche.
Alors je vous le dis: ne faites pas d'économies sur ce type d'accessoire. Il faut absolument le pied de la marque de votre machine. 
Voilà ma trousse qui, celle-là, n'a pas fini dans la corbeille.
Petit Pan glissant à souhait et jolie couture.

A gauche, le pied de mon lot offert avec la machine, à droite le pied Janome.

Le pied Téflon lambda.


Là, le bonheur, le pied avance sans accrocher le tissu enduit.

dimanche 24 juillet 2016

Trouvailles de vide-grenier dimanche 24 juillet 2016

Je rentre ce midi après avoir arpenté deux foires à tout en me disant: "C'est nul, je n'ai rien trouvé."
 Etrange sentiment.
Ce soir, je déballe tout pour faire des photos pour ce blog et je me dis: "Pour quelqu'un qui était déçu, il y a quand même des trucs". 
Je devais être de mauvaise humeur ce midi. La faute au lever à 7 h et puis j'étais affamée...
Un repas Quick et une sieste d'une heure plus tard, je vois les choses autrement.
 Au fond, une ossature de chariot de courses (1€) à customiser. Un chemisier blanc en linge ancien (2€). Je ne sais pas vous, mais même sur un vide-grenier, faut que je regarde les finitions des vêtements et celui-là a été réalisé avec amour : pinces, boutons en nacre, coutures anglaises, jolis plis, petits jours...
Poursuivons la liste : un je-sais-quoi à repasser en bois, ancien (1€), pour mon atelier. Un panier (encore un). Une ceinture large 2€ (j'en cherchais une fine); deux bocaux en verre vert sur deux stands différents, 2€ chacun. Un saladier émaillé 2€ (non, je n'en avais pas...), un petit broc (2€) émaillé jaune (celui-là non plus je ne l'avais pas). Un lot de 6 mouchoirs anciens (1€). une fermeture éclair 0,20cts. Je ne sais pas combien de mètres de sergé (1€). 66 boutons noirs en verre (1€. Je n'en avais que des blancs), un drap bleu pour mes toiles (1€). Des plaques de boutons anciens en verre de 0,50 à 1,50 €.



Une deuxième Cami dress


Pour ma deuxième Cami dress de Pauline alice. J'ai pris l'option manches courtes et je l'ai coupée en taille 40. 
Bon, j'avoue, j'ai plus d'aisance dans le dos, à la taille et sous les bras. Mais je trouve que ça "poche" devant, au-dessus de la poitrine. La première, ici épousait mieux mon buste. 
Je pense que ma vraie taille, c'est bien le 38. Et j'ai vérifié, ma Xerea de Pauline Alice, je l'avais faite en 38.
Bref, si l'ajout de 2 cm de buste pour arriver à ma taille naturelle était judicieux, la modification de la taille était une erreur.
Donc pour la troisième, j'opterai pour une taille 38, peut-être légèrement élargie à la taille en cas de repas copieux. Et j'allongerai de 2 cm le buste.


Toujours avec mes poules.





J'ai pas de pieds, mais au déclencheur, ce n'est pas simple...

Oui, je sais, faudrait que je tonde, même quand je prends mes pieds, on ne les voit pas ;)



Détail du tissu et des boutons en verre anciens.

jeudi 21 juillet 2016

Ma première Cami dress et pas la dernière !

Mon tissu so seventies devait servir de toile (lire ici). Mais j'aime tellement ma toile que je vais la garder en vraie robe.
Photo : Amandine P.

Une robe à moins d'un euro (vu qu'il me reste quasiment de quoi faire une 2e robe) c'est du jamais vu. Me voilà remotivée pour me lever à 7 h le dimanche pour arpenter les vide-greniers.
Cette robe est une Cami dress de Pauline alice. 

Photo : Amandine P.
J'avais déjà cousu une Xerea Ici que je mets au moins une fois la semaine. D'ailleurs aujourd'hui, la vendeuse de Mondial tissu a reconnu le patron sur moi. "Oh, une Xerea de Pauline alice. ça me fait plaisir de rencontrer quelqu'un qui connaît les patrons de créateurs indépendants..."
Et nous voilà parties à deviser robe Belladone, Cami et autres Sureau...
J'allais acheter des fermetures invisibles et du fil blanc. Bilan : 105 €. C'était les soldes... Et j'ai trouvé ce joli tissu bleu (comme d'habitude) mélange coton-polyester avec un soupçon d'élastane qui m'a donné envie d'une nouvelle Cami estivale à manches courtes.
Acheté 6,50€ le mètre (50% de réduction) chez Mondial tissu.


Revenons à notre Cami. Je ne me suis pas remesurée. J'ai pris la taille 38 comme ce que j'achète dans la commerce et horreur, hier soir, quand j'ai terminé à 1 h du matin, je me sentais engoncée. J'aurais dû tailler en 40. Mon tissu était foutu...
J'ai lavé la robe. Elle a séché en une nuit et même pas besoin de repassage (merci le Tergal!).
Je profite cet après-midi de la visite de mes enfants pour leur demander de me prendre en photo et miracle, je rentre dans la robe. 
La magie du lavage (généralement, pourtant, ça rétrécit) ou trop de barres chocolatées et de glaces hier ? Je ne saurais jamais.
Les poignets m'ont fait craquer et je me suis appliquée...

Des boutons anciens de ma collection. Ils sont en verre.

Le col que je me suis appliquée à bien entoiler.

Aucune modification faite sur le patron. Juste un bémol : la taille est trop haute pour moi. Sur la prochaine, je rallongerai le buste d'1,5 ou 2 cm.
Et je vais répéter ce que j'ai lu partout : les poches sont trop basses ou on a les bras trop courts...
Alors la deuxième, je l'ai préparée en 40 mais j'hésite du coup. 38, 40 : je ne sais plus. Des avis ?
Pauline alice a un super sew-along que j'ai lu, évidemment, que ce soir, après réalisation.

Toute une série de photos genre "journée à  la ferme" car je trouve cette robe très campagnarde.
Avec Chibi la poule (ça veut dire "petit" en japonais. Ma fille est fan du Japon...) et Cali le chien.



Etre ou ne pas être ?

Pour mieux voir le motif.




Au milieu de mes poules.

dimanche 17 juillet 2016

Trouvailles de vide-greniers

Vous avez envie de vous faire une toile ?
On parle de couture, pas de cinéma ;) Pour les novices, la toile, c'est un brouillon du modèle que vous voulez réaliser. 
Mais voilà, comme pour moi, chez vous, il n'y a que de beaux tissus, minutieusement choisis 
et parfois payés rubis sur l'ongle...
Alors faire un brouillon avec un tissu acheté 20 € le mètre, ça fait mal...
au cœur.
Bien sûr, certaines enseignes proposent du tissu pas cher.
Mais, de piètre qualité, il n'a pas le même tombé que celui que vous destinez à votre robe.
Alors à quoi sert un brouillon dans ce cas ?

J'ai LA MA solution. 

Arpentez les vide-greniers de votre région.
Ce matin, à Saint-Aubin-sur-Mer, j'ai trouvé ce beau drap vintage crème à petits fleurs orange en tergal (oui oui) pour 1 €.
Je viens de le mesurer : 2 m 40 par 3 m. Soit 0,20 cts le mètre
en 150 de laize. Qui dit mieux ?
 Je vais me coudre une toile de Cami et on en recause...


So seventies, non ?

Jodie s'en est fait un oreiller. Je l'ai nommée "testeuse de tissus". Photo @instagram.Vous pouvez suivre mon compte.



 Puisque j'y étais, dans de beaux draps, j'ai repéré ces anciens draps en coton (lin ?) blanc.
Epais à souhait, avec les petits jours. La fille me les propose à 5 €.
Rapide calcul dans ma tête. 2 m en 140, ça le fait.
J'en choisi deux, identiques, avec le projet d'en faire des rideaux pour mon futur atelier couture,
vu que je vais avoir une baie vitrée sur la rue...
L'un était déballé, le second en sac, bien protégé.
Je déballe à la maison et heureuse surprise : dans le sac il y en a deux.
Trois draps anciens à 10 € : un petit plaisir du dimanche ;)

Lorelei, écrasée par la chaleur.
Mes draps anciens à 3,33€ la pièce (175 X 265 cm).